Vous êtes ici : Accueil /Culture, loisirs et sports / Nos artistes / Jean-Jacques KUGEL

Jean-Jacques KUGEL

Jean-Jacques KUGEL

Artiste peintre et sculpteur entre Lacourt-Saint-Pierre et le Burkina-Faso. Il a suivi une formation artistique à l'école des arts graphiques de Paris. Alors que dans un premier temps, l'artiste se consacre à la peinture, il se tourne par la suite vers la réalisation de fresques monumentales, qu'il réalise soit en intérieur sous l'aspect de trompe-l’œil, soit en extérieur tel que sur des châteaux d'eau. Sa rencontre avec les artistes et fondeurs burkinabés entraîne une nouvelle évolution de son art, centrée sur la matière…

 

Pour en savoir plus sur Jean-Jacques KUGEL, cliquez ici et !

"Trompe l'oeil ou fresque, vous avez sans doute croisé l'oeuvre picturale de Jean-Jacques KUGEL au détour d'un chemin, sur le mur d'un château d'eau ou peut-être sur la façade d'un immeuble. Dualité des talents, de bronze ou de pierre, aujourd'hui il nous dévoile, avec bonheur, son amour de la sculpture.

Fille du Ciel et de la Mer, dans l'art pariétal Vénus symbolise l'amour, la féminité, la fécondité et la naissance. Nue, elle incarne la révélation de la beauté et de la grâce féminine sur la scène du monde. Les Vénus de l'artiste, lovées sur elle-même, comme des coquillages, sont des abstractions métaphysiques. Formes sensuelles, protectrices et contenantes, elles nous suggèrent des espaces intérieurs sans borne nous donnant accès aux profondeurs de l'être dans lequel se développe le vivant.

Espaces intérieurs que le peintre, faisant preuve d'une dextérité remarquable, figure avec délicatesse par le biais du dessin et de la couleur ; allégorique, l'infini entrouvre sa paupière. Galbes subjectifs, harmonie des courbes, chatoiements des coloris, finesse des représentations, l'artiste funambule aux limites des possibles. Statuettes mémorielles, porteuses d'une humanité en devenir, chacune de ces vénus nous caresse les yeux comme un objet précieux.

De l'ébauche aux patines, élaborés selon la technique ancestrale dite de la cire perdue, les bronzes de Jean-Jacques KUGEL témoignent de sa maîtrise technique. Oeuvres au graphisme épuré, on en admire l'harmonie spatiale des volumes, l'élégant drapé des formes, la géographie des pleins et des vides, la subtilité des découpes, la légèreté des lignes, l'indéniable expression poétique... Statuaire d'ingénues aux robes mouvantes, livrées au vent. Là encore le symbolisme de la fertilité, auquel le créateur apporte une dimension cosmique, affleure entre chaque ligne. Musicienne, femme papillon ou oiselle juchée sur une bicyclette..., chacune d'elles les yeux tournés vers le ciel côtoie les étoiles. De l'oeuvre de Jean-Jacques KUGEL émane un sentiment de bien-être, de liberté, d'osmose et d'appartenance avec le Tout, une énergie émotionnelle et créatrice qui touche à l'universalité...."

Article de Philippe Lemoine

  • Oeuvre Jean-Jacques KUGEL